La défense anti-aérienne saoudienne intercepte un missile au-dessus de Riyad

TENSIONS ACCRUES AU YÉMEN APRÈS LES MISSILES TIRÉS SUR RYAD

La défense anti-aérienne saoudienne intercepte un missile au-dessus de Riyad

La défense antiaérienne saoudienne a intercepté dimanche en fin de journée un missile au-dessus de la partie nord-est de la capitale Ryad, a rapporté la télévision publique du royaume.

Les éclats de missile qui sont tombés sur une maison résidentielle à Riyad ont tué une personne et en blessé deux autres, a indiqué le porte-parole de la défense civile de Riyad dans un communiqué de presse, précisant que les trois victimes étaient toutes des ressortissants égyptiens.

Ces tirs ont coïncidé avec le troisième anniversaire de l'intervention contre les rebelles Houthis d'une coalition militaire conduite par l'Arabie saoudite.

"Nous sommes prêts à plus de sacrifices parce que notre peuple est devenu plus apte à résister à l'agression", a-t-il déclaré dans un long discours télévisé retransmis dimanche soir par Al-Masirah, la chaîne de télévision des rebelles.

Les partisans du jeune chef rebelle, 28 ans, se préparent à un grand rassemblement lundi dans la capitale Sanaa pour marquer l'anniversaire de la guerre.

Depuis mars 2015, la coalition sous commandement saoudien qui intervient militairement au Yémen mène des opérations, principalement des raids aériens, contre les rebelles Houthis.

Le 26 mars 2015, l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et leurs alliés ont lancé l'opération " Tempête décisive " pour rétablir le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi, chassé de la capitale Sanaa quelques mois plus tôt.

Les Houthis ont tiré d'autres types de missiles contre les aéroports de trois villes du sud de l'Arabie - Abha, Djizan et Najran, selon l'agence Saba.

L'intervention de la coalition a permis de reprendre aux Houthis cinq provinces du sud mais les rebelles contrôlent toujours d'autres zones, en dehors de la capitale.

L'Arabie saoudite et les Etats-Unis ne cessent d'accuser Téhéran de fournir des armes, notamment des missiles, aux rebelles.

Les négociations de paix sont au point mort après plusieurs tentatives infructueuses des Nations unies.

Dernières nouvelles