Ouverture des bureaux de vote pour la présidentielle — Egypte

Présidentielle: Les Egyptiens aux urnes ce lundi

Présidentielle en Egypte: un seul enjeu, la participation

Si l'issue du scrutin ne fait guère de doute - archi-favori Abdel Fattah al-Sissi, 63 ans, est assuré de décrocher un deuxième mandat -, le vote va se dérouler sous haute tension.

Dans les urnes, les électeurs pourront glisser l'un de ces deux noms: celui du président sortant, Abdel Fattah Al-Sissi, et celui de Moussa Mostafa Moussa. Un vote sans surprise.

L'emprise de Sissi sur le pays le plus peuplé du monde arabe (près de 100 millions d'habitants) est encore plus grande que celle d'Hosni Moubarak, chassé par la révolution de 2011: les principaux opposants sont en prison, la liberté de la presse est muselée et la justice partiale et expéditive. Sur le plan économique, il n'a pas ménagé ses efforts, mais les résultats restent mitigés. Et l'armée a acheminé des véhicules blindés dans plusieurs points du Caire. Face à lui, le chef du minuscule parti libéral Al-Ghad a peu de chances de récolter un nombre...

Un électeur dans un bureau de vote de la ville de Tanta dans le nord de l'Egypte le 27 mars 2018 au deuxième jour de l'élection présidentielle  AFP
Un électeur dans un bureau de vote de la ville de Tanta dans le nord de l'Egypte le 27 mars 2018 au deuxième jour de l'élection présidentielle AFP

"Dans une interview télévisée la semaine dernière, le président a affirmé que l'absence de concurrents sérieux n'était pas de son fait".

Dans ce contexte, les regards se tourneront vers le taux de participation susceptible de légitimer une réélection. Elle a fait plus de 100 morts parmi les djihadistes. Ce dernier ayant dirigé le pays d'une main de fer s'est également donné comme objectif de traiter les problèmes de fond du pays.

Cinquième président égyptien issu des rangs de l'armée depuis la chute de la monarchie en 1952, il a engagé une répression implacable contre l'opposition islamiste, mais aussi libérale et laïque. Plusieurs milliers de partisans de l'ex-président islamiste ont été tués ou emprisonnés, et des centaines, dont Mohamed Morsi lui-même, ont été condamnés dans des procès de masse expéditifs.

Dernières nouvelles