Découvrete d'un nouvel organe humain — USA

Le corps humain pourrait compter en réalité un 80e organe

Et si le corps humain comptait en réalité 80 organes?

Jusqu'à présent, il était considéré comme compact et donc n'avait pas la fonction d'organe.

"Cet organe est un réseau à l'échelle du corps de compartiments interconnectés, remplis de liquide, soutenus par un réseau de protéines fortes et flexibles" soulignent les chercheurs dans un communiqué.

Cette structure est "interstitielle", c'est-à-dire située entre les tissus humains, ce qui lui a valu d'être surnommée "l'interstitium". Ce nouvel organe, le plus grand du corps humain, ferait office "d'amortisseur", empêchant les tissus de se déchirer lorsque les organes, les muscles et les vaisseaux pressent, pompent et pulsent quotidiennement.

Si l'interstitium n'avait jusqu'ici pas été découvert, c'est parce que la méthode traditionnelle de préparation des lames de microscope détruisait la structure de l'organe. La précédente ne permettait pas de conserver le fluide des tissus examinés.

Les résultats de cette récente recherche s'appuient donc sur une technologie plus adaptée: l'endomicroscopie confocale à base de sonde, dont l'objectif est de permettre une observation cellulaire en temps réel en visant une lumière laser sur les tissus vivants. Mais en fournissant une "voie" pour que le liquide se déplace dans le corps, l'interstitium pourrait avoir pour effet secondaire de répandre le cancer dans l'organisme. La compréhension de l'interstitium pourrait également aider les chercheurs à lutter contre le cancer.

"Cette découverte a le potentiel de conduire des progrès spectaculaires en médecine, y compris la possibilité que l'échantillonnage direct du liquide interstitiel peut devenir un outil de diagnostic puissant", explique le scientifique Neil Theise, dans les colonnes de Livescience.

Dernières nouvelles