Un gène lié à la mort subite du nourrisson — SOCIÉTE

Image d'illustration

Image d'illustration. Image AFP

Les auteurs américains et britanniques suggèrent un possible lien entre des cas de mort subite du nourrisson et une mutation génétique rare, qui affecte le fonctionnement des muscles respiratoires.

Une mutation génétique rare pourrait jouer un rôle dans la mort subite du nourrisson, rapporte une étude jeudi. Les auteurs d'une étude américano-britannique publiée dans The Lancet pense y être parvenus.

Les parents ayant fait face à une mort subite du nourrisson pourraient ainsi avoir recours à une fécondation in vitro (FIV) en vue de dépister cette mutation génétique, et un traitement médicamenteux pourrait être mis en place pour réduire les risques. Elle était présente chez quatre des 278 enfants décédés d'une mort subite, examinés dans le cadre de cette étude. Cette mutation est associée à des problèmes neuromusculaires génétiques comme des myopathies ou des syndromes myasthéniques, mais aussi à des difficultés à respirer. Pour autant, même si ce lien était avéré, il n'expliquerait pas à lui seul la survenue de ces drames, précisent les chercheurs.

Les scientifiques ont découvert une mutation du gène SCN4A, heureusement rare: moins de cinq personnes sur 100 000 seraient concernées.

En attendant des recherches supplémentaires sur le sujet, il est conseillé aux parents de coucher leur bébé sur le dos, de ne pas partager son lit avec lui ou encore de ne pas surchauffer la chambre dans laquelle il dort.

La mort subite du nourrisson (désormais appelée "mort inattendue du nourrisson") est le décès brutal et inattendu d'un enfant de moins de 2 ans - souvent de moins de 6 mois - pour lequel on ne retrouve pas de cause identifiée.

Selon des chiffres officiels publiés début janvier aux Etats-Unis, quelque 3500 nouveau-nés meurent chaque année dans leur sommeil dans ce pays de 320 millions d'habitants. Les morts subites du nourrisson sont estimées à environ 300 par an en Grande-Bretagne et 250 en France.

Dernières nouvelles