Le visage de l'homme de Cro-Magnon était couvert d'excroissances

Le crâne conservé au musée de l'Homme: on voit bien la lésion sur le front

Découvrez le visage de l'homme de Cro-Magnon, dévoilé par des chercheurs

On a désormais une meilleure idée de ce à quoi ressemblait l'homme de Cro-Magnon. C'est la raison pour laquelle son visage, reconstitué en 3D, apparait marqué par de nombreux nodules bénins, dont un gros sur le front. Pas moins de 27 680 ans après sa mort, une équipe de chercheurs de l'Université de Versailles-Saint-Quentin (UVSQ), a pu reconstituer le faciès d'un homme de Cro-Magnon, découvert il y a 150 ans en Dordogne, et réussi à poser un diagnostique sur la maladie dont il souffrait.

Le squelette de l'homme découvert, en 1868, dans une grotte des Eyzies, village du Périgord Noir qui abrite le Musée National de Préhistoire, a subi "un examen anthropologique et médical direct, suivi d'un micro-CT-scanner au Muséum national d'histoire naturelle de Paris", détaille l'université.

Les conclusions de ces travaux ont été publiées ce vendredi dans la revue médicale Lancet. Cette maladie génétique occasionne le développement de tumeurs bénignes des nerfs périphériques, à la fois superficielles et profondes, ainsi que la formation de taches sur la peau.

Ils ont ensuite comparé les données avec celles issues de diverses collections anatomiques et pathologiques en France. Le crâne de l'Homme de Cro-Magnon "présente une lésion au niveau du front qui correspond à la présence d'un neurofibrome", qui aurait érodé l'os, indique Philippe Charlier.

Les chercheurs ont ensuite "réalisé une reconstitution réaliste de la face de cet homme d'âge moyen, en tenant compte de sa pathologie".

Dernières nouvelles