Allergies : l'Eure-et-Loir en alerte rouge

Les pollens sont de retour: quelles sont les prévisions comment s’en prémunir

Chaque année 20 à 30% des Français sont gênés par les pollens au retour du printemps illustration- David Thierry

C'est le printemps et la nature se réveille!

Plus au sud, le Vaucluse, la Lozère, l'Aveyron, le Tarn et l'Hérault sont eux en niveau d'alerte très élevée en raison de la propagation des pollens de cupressacés (Cyprès, Genévriers, Thuyas.). Partout ailleurs, le risque d'allergie varie d'un niveau moyen à élevé.

Selon le bulletin du RNSA, valable jusqu'au vendredi 13 avril 2018, le risque d'allergies aux pollens de frênes est " élevé " en Eure-et-Loir.

Les pollens de platane domineront au Sud du territoire avec un risque d'allergie associé pouvant atteindre le niveau moyen comme à Marseille. "Ces pollens seront en progression sur le reste de la France dans les jours qui viennent", alerte le réseau. Celui lié aux pollens de charme est classé comme " moyen ". Les pollens de chêne font leur apparition dans la moitié Sud du territoire, le risque d'allergie associé sera faible. Déjà présents sur de nombreuses régions, ils pourront vite progresser surtout dans le sud du pays. Les allergiques doivent rester vigilants. Dans le Var, le réseau national de Surveillance Aérobiologique soulève également un risque intermédiaire concernant les urticacées (orties, ramie, pariétaire officinale). Les pollens de frêne et de bouleau sont également présent à concentration plus faible dans ces départements.

Dernières nouvelles