Grosse frayeur pour une jeune femme à la Foire du Trône

Dans un manège à sensations elle se rend compte qu’une barre de sécurité a lâch

L'attraction"La Boule consiste à être catapulté dans les airs. Capture d'écran YouTube

La Foire Trône n'en est pas à son premier incident: la semaine dernière une jeune adolescente âgée de 15 ans avait été blessée dans le manège Tagada.

Prendre son ticket pour "La Boule", une attraction qui vous propulse jusqu'à 45 mètres de hauteur, n'est déjà pas très rassurant en soi.

"J'ai cru mourir. Je hurlais!" Alors qu'elle se trouvait dans le manège " La boule ", une barre en métal de sécurité s'est désolidarisée de la structure et frappait sa jambe. Selon le quotidien, les organisateurs ont déclaré qu'il s'agissait d'une "barre de confort" et qu'elle n'était pas nécessaire à la sécurité de l'attraction. "Ce n'est pas obligatoire pour faire fonctionner la machine", explique le gérant à l'étudiante, sous le choc.

Comprenant qu'il se passait quelque chose d'anormal, Neda et son ami ont décidé d'acheter les images de leur passage dans l'attraction, fimées avec une caméra GoPro. Mais deux heures après leur aventure, ils sont rattrapés par le placier qui leur tend une clé USB contenant le film de leur passage dans l'attraction en assurant que celle qu'ils ont eu lorsqu'ils l'ont acheté n'est pas la bonne. Tout aurait pu sarrêter là, raconte le Parisien qui dévoile laffaire. Six forains poursuivent les étudiants: ils souhaitent échanger leur clef USB contre une vidéo vierge. Nous nétions pas en position de négocier! La jeune femme a été terrorisée jusqu'à son retour sur la terre ferme. Les fonctionnaires ont visionné les vraies images, appelé le parquet de Paris qui a ordonné la fermeture du manège pendant 24 heures, le temps qu'un expert indépendant passe pour vérifier la sécurité des installations. L'installation a été temporairement fermée et une enquête a été ouverte pour " blessure involontaire par manquement d'une obligation de sécurité ou de prudence ".

Dernières nouvelles