Le pétrole à plus de 72 dollars à Londres

AlexLMX via Getty Images

AlexLMX via Getty Images

Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en juin, cédait 25 cents à 70,79 dollars.

Vers 04h20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en mai gagnait 37 cents à 63,79 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

DIG/ Les prix du pétrole ne finissent plus d'atteindre les sommets.

Les tensions géopolitiques continuent de pousser le pétrole à la hausse.

Le président américain Donald Trump a prévenu la Russie mercredi d'une intervention militaire imminente en Syrie après l'attaque au gaz toxique, imputée au régime syrien, contre la ville rebelle de Douma, dans la Ghouta orientale. Les analystes gardent également en tête le risque d'une perturbation des exportations iraniennes.

Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, en raison de la hausse des tensions en Syrie et d'un apaisement relatif pour ce qui est des relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Pour la semaine achevée le 30 mars, les analystes tablent sur un recul des réserves de brut de 1,25 million de barils, de celles d'essence de 1,1 million de barils et sur des stocks d'autres produits distillés (diesel et fioul de chauffage) à l'équilibre, selon la médiane d'un consensus compilé par Bloomberg.

Dernières nouvelles