Selon une étude, les couche-tard risquent de mourir plus tôt

Les couche- tard vivraient moins longtemps

Santé : Les « couche-tard » ont un risque plus élevé de mourir plus tôt

L'étude, réalisée à partir d'une base de données publique, est parue dans le journal spécialisé Chronobiology International. Une heure de coucher plus tardive serait synonyme de plus grande mortalité.

L'étude, qui a porté sur près d'un demi-million d'habitants du Royaume-Uni âgés de 38 à 73 ans, montre que les couche-tard ont un risque de décès, de toutes causes, de 10% plus élevé que les couche-tôt sur la période étudié de six ans et demi. Ceux qui se couchent tard seraient davantage sujets à des troubles neurologiques, psychologiques ou encore respiratoires.

"C'est un problème de santé publique qui ne peut plus être ignoré", estime Malcolm von Schantz, professeur de chronobiologie à l'Université de Surrey. Ce n'est pas tant le fait de se coucher tard en lui-même qui est pointé du doigt, mais l'association de plusieurs comportements mauvais pour la santé. Une incapacité à s'adapter à rythme de travail souvent matinal est également problématique. Parmi les solutions envisagées par les auteurs de l'étude, des horaires adaptés pour les oiseaux de nuit afin qu'ils puissent commencer leur journée plus tard. après la grasse matinée.

Selon elle, les couche-tard pourraient avoir "une horloge biologique interne qui ne correspond pas à leur environnement externe". Mais cette étude est la première à explorer le risque de... Ce type de mesure permettrait d'augmenter le confort et la santé de nombreux individus.

Dernières nouvelles