Trump étudie un retour mais le Japon n'y croit pas — TPP

La France et les États-Unis se préparent-ils à un «Yalta syrien»?

Trump étudie un retour mais le Japon n'y croit pas — TPP

"(Nous) allons rejoindre le TPP si l'accord est substantiellement meilleur par rapport à ce qui a été offert au président (Barack) Obama", a tweeté tard jeudi le président américain.

Nouvelle étonnante: lors d'une rencontre avec des sénateurs d'États ruraux, Donald Trump a demandé à Robert Lighthizer, représentant américain au Commerce, et Larry Kudlow, principal conseiller économique de la Maison-Blanche, d'examiner la possibilité d'un retour des États-Unis au sein des pays qui ont signé l'Accord de Partenariat transpacifique.

"Nous aimerions saluer l'initiative du président (américain) si elle signifie qu'il reconnaît la portée et la signification" du traité, a ajouté vendredi le porte-parole du gouvernement japonais Yoshihide Suga, soulignant que Tokyo attend plus de précisions sur les intentions américaines. Accord qu'il avait qualifié de "viol" et de "catastrophe" durant sa campagne présidentielle.

Cette annonce américaine intervient alors que les Etats-Unis et la Chine sont engagés dans un bras de fer sur leur conception du commerce international. Le Japon continuera de défendre auprès des Etats-Unis les effets positifs de cet accord pour l'économie américaine et ses emplois, a-t-il encore indiqué.

Donné pour mort, le TPP a finalement été relancé et un nouveau texte (CPTPP) a été paraphé le 8 mars dernier, par les chefs de la diplomatie ou les ministres du commerce de l'Australie, de Brunei, du Canada, du Chili, du Japon, de la Malaisie, du Mexique, de la Nouvelle-Zélande, du Pérou, de Singapour et du Vietnam. Il avait été signé en février 2016 après des années de négociations entre 12 pays ayant un accès sur le Pacifique.

Mais avant son entrée en vigueur, Donald Trump avait annoncé le 23 janvier 2017 le retrait de son pays, mettant en péril l'ambitieux accord censé englober 40 % du PIB mondial et presque 25 % du commerce international.

Dernières nouvelles