Une "tortue punk" rejoint la liste des reptiles menacés

La tortue australienne aux airs de punk rejoint une liste de reptiles menacés

Les cloaques de la tortue de la Mary River lui servent à urine à pondre des oeufs mais aussi à respirer sous l’eau à travers la peauPlus

Elusor macrurus, de son nom scientifique, vit dans l'Etat du Queensland (nord-est de l'Australie) et en particulier, dans le fleuve Mary. Elle est "très particulière", selon la société zoologique londonienne, qui a ajouté cette semaine une centaine de nouvelles espèces de reptiles à sa liste "EDGE", créée en 2007.

La tortue de la Mary River dispose d'organes, les cloaques, qui lui servent non seulement à uriner ou à pondre ses oeufs, mais aussi à respirer sous l'eau à travers la peau.

Autre particularité de l'espèce: certains individus se retrouvent affublés d'une crête verte fluorescente, en fait des algues. C'est une espèce reconnue depuis 1994, et qui a été un animal de compagnie de choix dans les années 70 et 80. Ses œufs sont volés pour le commerce et son habitat est détruit pour construire des barrages.

"Les reptiles sont souvent la dernière roue du carrosse en termes de préservation", déplore Rikki Gumbs.

Dernières nouvelles