Frappes en Syrie: le Maroc déplore l'escalade militaire

Les frappes ont été menées tôt samedi sur Damas

Les frappes ont été menées tôt samedi sur Damas. Feras Makdesi Reuters

Dans ce contexte, la France va également "reprendre des initiatives politiques" et faire respecter les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU sur le cessez-le-feu et l'accès de l'aide humanitaire aux populations, a-t-il ajouté. Jean-Yves Le Drian estime toutefois qu'il est important de trouver un plan de sortie de crise avec une solution politique.

Jean-Yves Le Drian a déclaré que "sur la question de l'arme chimique, il y a une ligne rouge qu'il ne faut pas franchir" et malgré le manque de preuves de l'utilisation de telles armes en Syrie, il a prévenu que d'autres frappes pourraient survenir.

Les réactions s'enchaînent à la suite de l'opération militaire menée par la France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni contre le régime de Bachar al-Assad.

Jean-Yves Le Drian a rappelé que la Syrie avait pris l'engagement "de démanteler intégralement son arsenal chimique en septembre 2013" et "défiait" aujourd'hui "le droit international".

"Le chapitre 7 a un sens clair, c'est le recours à des mesures militaires pour contraindre ceux qui menacent la paix et la sécurité internationale", a noté le ministre français des Affaires étrangères.

La ministre française des Armées, Florence Parly, a communiqué des informations sur l'opération française: "Cette nuit, à 3h du matin, les armées françaises, en étroite collaboration avec celles des Etats-Unis et du Royaume-Uni, ont frappé des objectifs appartenant au programme chimique clandestin de la Syrie". Elle est circonscrite à des objectifs précis: la destruction des capacités chimiques du régime syrien, afin de l'empêcher de commettre de nouveaux carnages chimiques (.) elle est proportionnée et ciblée: elle ne cherche pas à atteindre les alliés d'Assad ni la population civile mais à dissuader le régime syrien de poursuivre ses actions criminelles. "La France a mobilisé à la fois des frégates multimissions en Méditerranée et des avions de chasse pour frapper en Syrie".

Dernières nouvelles