L'opposition irritée par les "mercis" de Macron aux retraités

Le journal de 13 heures de TF1 est le plus regardé par les habitants des zones rurales. AFP

Le journal de 13 heures de TF1 est le plus regardé par les habitants des zones rurales. AFP

Ce midi, le chef de l'État a affirmé qu'il ne prenait pas les retraités pour un portefeuille, et a tenu à les remercier pour leurs efforts.

Invité de Véronique Jacquier dans le Grand Journal de 18h, l'intéressé a ainsi expliqué pourquoi, selon lui, l'effort demandé aux retraités s'avère injuste et discriminatoire. Et je les en remercie.

Le président a aussi justifié sa réforme de la fiscalité et des retraites.

Des remerciements présidentiels qui n'ont pourtant pas convaincu sur les bancs de l'opposition. "Les premiers de cordée, les plus riches, peuvent dire merci à Macron qui leur a servi au total 10 milliards sur un plateau", a moqué la députée de la France insoumise, Clémentine Autain, sur son compte twitter. "Le mépris, encore le mépris", a dénoncé le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent, dans un communiqué. "Le pire de cette séquence de communication, ça a été d'entendre M. Macron dire merci aux retraités! Il leur pique leur argent et leur dit merci!".

Emmanuel Macron tente de renouer une relation de confiance avec les retraités. Alors certes toujours pas de compensation à la hausse de la CSG, mais le chef de l'État a loué leur sens du sacrifice via une pluie de "mercis". "D'autant plus maladroits qu'il n'avait rien à dire d'autre". Je crois qu'il est en train d'installer un malaise au sein même des retraités, par cette discrimination. Emmanuel Macron a redit qu'il y aurait une suppression de la taxe d'habitation qui était elle aussi une promesse de campagne. Il y a donc un grand déséquilibre, un grand mécontentement des retraités.

Dernières nouvelles