Des quarts de finale à rebondissements — Ligue des champions

Zidane ne se voit pas favori face à la Juventus

Ligue des champions: le Real se qualifie au terme d'un match fou face à la Juve (1-3)

Un penalty controversé de Cristiano Ronaldo à la 97e minute a atténué la défaite du Real Madrid contre la Juventus (3-1) et préservé in extremis la qualification du tenant du titre pour les demi-finales de la Ligue des champions, après un quart retour incroyable, improbable, irrespirable. Expulsé pour contestation, Gianluigi Buffon a maintenu son point de vue en conférence de presse.

Cet arbitre n'a pas de cœur.

Exclu dans les derniers instants du match, Gianluigi Buffon s'en est durement pris à l'arbitre après la rencontre, l'accusant d'avoir "un sac poubelle à la place du coeur". "S'il n'a pas cette sensibilité, il va en tribune, avec sa femme, mange ses chips et boit un Sprite", a lâché le portier de la Vieille Dame. "Ca fait mal de partir comme ça", écrit ainsi la Stampa. On est juste très déçus de perdre comme ça.

Mais Allegri sera-t-il encore là la saison prochaine pour continuer de superviser les opérations? Si on n'a pas cette sensibilité, on n'est pas digne d'être sur le terrain. Mercredi soir, c'est bien sous le regard de ZZ que le joueur de 40 ans a écopé un carton rouge.

Après avoir reçu son premier carton rouge de sa longue carrière Gianluigi Buffon n'a pas épargné l'arbitre.

Ainsi ses applaudissements avaient-ils fait taire les sifflets italiens à l'encontre de la Marseillaise lors d'un Italie-France en 2016.

Tout le monde le sait: au pays de Poulidor, on aime les deuxièmes.

Mais il faut comprendre la frustration de Buffon. Le Real Madrid peut toujours rêver d'une 3e Ligue des champions consécutive. Ce qui l'aurait sans doute rapproché d'un Ballon d'Or mérité pour l'ensemble de son oeuvre. Alors que les Italiens avaient remonté un retard de trois buts et se dirigeaient tout droit vers une prolongation, le défenseur turinois Mehdi Benatia se rend coupable d'une faute dans sa surface de réparation.

Le Corriere dello Sport évoque un "vol" dans sa une du jour, mais décide de centrer sa photo de couverture sur l'exclusion de Buffon.

Une saveur inconnue pour "Gigi", qui aura gagné tout le reste, y compris une Coupe du monde.

Dernières nouvelles