Vittorio Taviani, le cinéma orphelin d'un frère

Vittorio Taviani à Berlin en février 2012

Vittorio Taviani à Berlin en février 2012

Selon la volonté de la famille, son corps sera incinéré.

En 1977, le film réalisé avec son frère Paolo "Padre Padrone" reçoit la palme d'or un Cannes créant la surprise générale.

Ce dimanche matin sur le réseau social Twitter, l'ancien président du Festival de Cannes, Gilles Jacob, a tenu à rendre hommage au cinéaste.

Nouvelle disparition dans le monde du cinéma ce week-end, Vittorio Taviani a disparu aujourd'hui à Rome à l'âge de 88 ans. Je peux dire avec Scola: nous nous sommes tant aimés. "La nuit de San Lorenzo est leur chef d'œuvre", écrit-il. Le frère cadet Paolo vient donc de perdre son indisociable moitié. Avec une enfance passée auprès d'un père antifasciste, Vittorio et Paolo se sont, de tout temps, intéressés aux thèmes sociaux qu'ils ont choisi de traiter dans toutes leurs oeuvres. Leur cinéma atypique, marqué par un style très littéraire, mêle histoire, psychanalyse et poésie.

Dernières nouvelles