Khamenei qualifie Emmanuel Macron de "criminel" — Iran

Des partisans iraniens favorables au gouvernement brûlent les drapeaux israéliens et américains lors d'un rassemblement à Mashhad en soutien au régime après que les autorités ont déclaré la fin des récentes manifestations le 4 janvier 2018

Iran: Khamenei qualifie Emmanuel Macron de "criminel"

BEYROUTH, 14 avril (Reuters) - Le guide suprême de la Révolution islamique iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré samedi que l'attaque coordonnée menée en Syrie par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne était un crime inutile. "Je déclare franchement que le Président américain, le Président français et la Première ministre britannique sont des criminels (...), ils n'obtiendront rien et ne tireront aucun bénéfice", a déclaré Ali Khamenei. "Il ment", a ajouté M. Khamenei, à l'occasion d'une rencontre avec de hauts dirigeants politiques et militaires iraniens (...).

Si les forces occidentales engagées dans ces frappes justifient leur passage à l'acte par la nécessité d'empêcher le pouvoir de Bachar al-Assad de produire et développer des armes chimiques, les voisins et alliés de Damas, à commencer par la Russie, ont condamné l'opération.

Juste après l'attaque, il assurait au téléphone à son allié, le président iranien, Hassan Rohani, que les raids renforçaient, au contraire, sa volonté de "combattre et d'écraser le terrorisme" sur "chaque pouce" de son territoire.

Selon des secouristes présents sur place, cette attaque a fait au moins 40 morts. Le régime et son allié russe avaient nié toute responsabilité dans cette attaque, dénonçant des "fabrications" des rebelles.

Samedi, les autorités à Damas avaient déjà fustigé une "agression barbare et brutale" et accusé les Occidentaux de chercher à entraver une mission de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), dont une équipe doit entamer samedi à Douma son enquête sur l'attaque chimique présumée.

Dernières nouvelles