"Nous avons réussi l'opération militaire" en Syrie — Emmanuel Macron

Frappes en Syrie le Maroc évoque une

Emmanuel Macron: «Nous avons réussi l'opération militaire» en Syrie

Le président Emmanuel Macron et le chef d'État-major des Armées François Lecointre, le 19 janvier 2018.

Sur BFMTV-RMC et Mediapart, le chef de l'Etat s'est félicité des frappes françaises en Syrie. "Je veux rendre hommage à nos soldats", a-t-il d'abord lancé avant d'assurer que "l'opération que nous avons décidée a été parfaitement conduite".

"Trois sites de production et de traitement d'armes chimiques ont été visés par ces attaques (.) Nous avons réussi cette opération sur le plan militaire".

La décision d'intervenir en Syrie, "la France l'a prise sur le principe dès dimanche" dernier du fait des premières traces d'utilisation d'armes chimiques. "Nous avons obtenu des preuves que des armes chimiques ont été utilisées, et que l'utilisation du chlore pouvait être attribué au régime syrien", a détaillé le président. De son côté, la France plaide pour une relance diplomatique sur le dossier syrien, notamment via une nouvelle résolution aux Nations Unies, alors que le président américain n'a pas renoncé à un désengagement militaire rapide sur ce théâtre. "En Syrie nous menons une guerre contre Daech, nous le faisons dans le cadre de la communauté internationale, c'est notre priorité". Pour le chef de l'Etat, "le régime de Bachar Al Assad a un ennemi, c'est un peuple".

"Mais " la France et ses alliés n'ont pas déclaré la guerre au régime de Bachar al-Assad", assure Emmanuel Macron, qui défend la " légitimité " de l'action française: "il parle d'un " acte de représailles", décidé " dans le respect du droit international ". Il a ensuite longuement décrit la méthode qu'il comptait appliquer, parler à toutes les parties du conflit.

Emmanuel Macron a en outre affirmé avoir convaincu Donald Trump, qui avait manifesté sa volonté de retirer les troupes américaines de Syrie, de "rester dans la durée".

Dernières nouvelles