Toulouse: Ils avaient appelé leur enfant "Jihad", un juge le renomme "Jahid"

La justice a confirmé la décision du service de l'état-civil de la mairie de Toulouse.

Le 2 août dernier, des habitants de Léguevin, à l'ouest de Toulouse, ont décidé de prénommer leur bébé Jihad.

Cette décision a été prise au titre de l'article 57 du Code civil qui indique que, si les parents sont libres de donner n'importe quel prénom à leur enfant, cela ne doit pas être contraire à ses intérêts. Mais ce patronyme renvoie aussi dans les faits à la question du terrorisme islamique (une question sur laquelle on ignore totalement l'opinion des parents).

Selon Actu.fr, le tribunal de grande instance a annulé vendredi la mention Jihad sur l'état civil et l'a changé en Jahid par une simple inversion de lettre. D'après la presse locale, le prénom du petit garçon a été modifié pour se transofmrer en "Jahid", inversant donc les deux voyelles de "Jihad".

En matière de choix de prénom, les parents ne font pas ce qu'ils veulent.

Dernières nouvelles