Intel Advanced Memory Scanning : utiliser le GPU pour détecter les malwares

Corei5+ Corei7+ Intel bundles CPU Optane

Intel a trouvé un nouveau moyen de rendre nos PC plus puissants et endurants

Pour parer à ses désagréments, Intel va très bientôt proposer aux faiseurs d'antivirus un nouvel outil: l'Intel Threat Detection Technology (Intel TDT) au sein duquel est présent l'Accelerated Memory Scanning (AMS).

Intel a annoncé que l'analyse des virus ne sera plus prise en charge par les cœurs mais par la partie graphique des processeurs, afin d'améliorer les performances de l'ordinateur et la durée de sa batterie.

Les premiers tests montrent un gain de l'ordre de 18 % sur l'occupation CPU qui passe de 20 à 2 %. Les processeurs de 6, 7 et 8ème génération seront compatibles avec cette technologie.

L'autre fonctionnalité présentée dans le cadre d'Intel Threat Detection Technology, c'est le recours à la télémétrie afin de mieux identifier les menaces. Intel Advanced Platform Telemetry permet à Intel de passer les données de télémétrie récoltées auprès de ses utilisateurs au tamis du machine learning afin de pouvoir mieux identifier les menaces détectées sur la machine "tout en réduisant le risque de faux positif ainsi que l'impact sur les performances " précise Intel. Ces nouvelles fonctionnalités doivent maintenant être intégrées par les éditeurs de produit de sécurité qui souhaitent pouvoir les exploiter. La première mesure consiste à accélérer la surveillance de la mémoire (Accelerated Memory Scanning) via le processeur graphique intégré dans les processeurs Intel, pour libérer les ressources CPU et diminuer la consommation. Le premier fabricant à exploiter cette technique sera Cisco, avec sa plateforme Tetration.

Dernières nouvelles