L'axe Ankara-Moscou résiste aux frappes — Syrie

Amina Ghezzal arrêtée à Kayseri

Amina Ghezzal arrêtée à Kayseri

Comme pour la promesse de Donald Trump de rester en Syrie, Emmanuel Macron s'est-il trop avancé en revendiquant le soutien de la Turquie aux frappes visant des sites stratégiques du régime de Bachar al-Assad?

Des propos contredits par deux fois par la diplomatie turque.

"Nous pouvons penser différemment mais elles [nos relations avec la Russie, ndlr] ne sont pas faibles au point que le Président français puisse les rompre".

"La politique de la Turquie en Syrie n'est pas d'être avec ou contre qui que ce soit". " La politique syrienne de la Turquie n'est pas d'être pour ou contre un autre pays ", avait déclaré un peu plus tôt Bekir Bozdag, le porte-parole du gouvernement, rappelant que son pays menait une politique conforme à ses intérêts, lesquels peuvent différer de ceux de l'Iran, de la Russie ou des Etats-Unis. Les relations avec Moscou, a-t-il insisté, " ne sont pas une alternative " à celles qu'Ankara entretient avec l'OTAN, la France et les Etats-Unis.

Malgré les dénégations turques, son président Recep Tayyip Erdogan, dont le pays est membre de l'Otan, a bien pris ses distances avec la Russie.

Bekir Bozdag était interrogé au sujet de déclarations du président français, qui a affirmé lors de son interview du 15 avril que les frappes en Syrie menées la veille par Paris, Washington et Londres, en réponse à une attaque chimique présumée imputée par l'Occident au gouvernement syrien, avaient "séparé" la Turquie de la Russie, qui coordonnent étroitement leurs efforts sur le dossier syrien.

L'Elysée avait en outre souligné le 14 avril qu'Emmanuel Macron souhaitait "intensifier" dans les prochains jours la "concertation" avec la Turquie en vue de trouver une "solution politique inclusive en Syrie". Ce soutien turc aux frappes avait marqué une rare dissonance publique sur le dossier syrien entre Ankara et Moscou, ce dernier s'étant fermement opposé à cette intervention militaire.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.

Dernières nouvelles