Bourse: les très bons résultats de Danone boostent le titre

Danone-Activité meilleure que prévu au T1 grâce à la Chine | Crédits

Danone-Activité meilleure que prévu au T1 grâce à la Chine | Crédits

En données organiques, le chiffre d'affaires de la nutrition spécialisée a ainsi crû de 14,5% à 1,8 milliard d'euros, avec un bond des ventes de la nutrition infantile supérieur à 50% en Chine.

Dans le détail, les ventes ont augmenté de 10,8% (4,9% en organique) à 6 milliards d'euros au premier trimestre 2018.

A la mi-journée, le titre Danone s'adjugeait 2,2% à 67,54 euros à la Bourse de Paris.

Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 4,9% en organique à 6.085 millions d'euros - alors que le consensus fourni par le groupe agroalimentaire à partir des prévisions de 22 analystes tablait sur une croissance limitée à 3,9%.

" Sur l'ensemble du trimestre, les volumes du groupe retrouvent le territoire positif (+1,1%) ", ajoutent-ils.

Il s'agit "du meilleur trimestre depuis un certain temps", saluent les analystes de Jefferies dans une note.

Le groupe perçoit également des signes d'amélioration en Amérique du Nord sur le marché des produits laitiers et d'origine végétale - cette dernière étant la spécialité de WhiteWave. Danone a maintenu son objectif 2018 dune croissance à deux chiffres de son bénéfice net par action courant à taux de change constant pour 2018, hors effet de la transaction Yakult.? En Europe, la situation s'améliore sur le front des produits laitiers, mais l'activité enregistre encore un léger repli.

Comme ses concurrents Nestlé et Unilever, Danone subit la pression des investisseurs qui l'invitent à améliorer ses marges et respecter ses objectifs fixés dans le cadre d'un ambitieux plan stratégique tourné vers les produits bio à l'horizon 2020.

"Avec une croissance organique de près de 5%, ce début d'année confirme la force de notre portefeuille, reflète nos efforts constants en matière d'exécution, ainsi que l'investissement continu dans nos marques et nos innovations", a déclaré le PDG de Danone, Emmanuel Faber, dans un communiqué.

Le contexte est "exigeant", a tout de même relevé Cécile Cabanis, en raison notamment de l'inflation du prix du lait ainsi que de la hausse des coûts de transport du fait de la hausse des prix du pétrole.

Dernières nouvelles