4 responsables du football congolais entendus par la justice — RDC

Constant Omari va à nouveau être entendu par la justice jeudi 19 avril

Constant Omari va à nouveau être entendu par la justice jeudi 19 avril

L'audition doit débuter à 9h et, selon nos informations, il devrait être confronté au ministre des Sports. Les inspecteurs de ses services judiciaires ont procédé mardi 17 avril 2018 à l'interpellation et à la garde à vue du secrétaire général aux Sports et Loisirs, Barthélemy Okito Oleka, ainsi que des principaux responsables de la Fédération congolaise de football -FECOFA-, notamment le président Constant Omari, le vice-président chargé des finances Roger Bondembe Bokanianga et le vice-président en charge des équipes nationales Théobald Binamungu Rubambura. Ils sont entendus par le parquet général auprès de la Cour d'appel de Kinshasa-Matete. Les quatre hommes sont "entendus sur des présumés détournements d'un million de dollars destiné à l'organisation de quatre matches de football", a déclaré pour sa part Maître Alain Makengo, un avocat des personnes concernées. L'un après l'autre, ils ont été convoqués par Luzolo Bambi Lessa pour éclairer sa lanterne au sujet de la gestion des fonds alloués au fonctionnement de l'équipe nationale de football, les Léopards. " Mr Omari met quiconque au défi de prouver qu'il a reçu cet argent ", s'emporte un de ses proches, qui parle d'un complot et dénonce au passage une détention illégale.

Constant Omari, qui est aussi vice-président de la Confédération africaine de football et membre du comité exécutif de la Fédération internationale de football (FIFA), était assis, visiblement faible, sur une chaise dans un bureau du parquet dans la commune de Limete, a rapporté un journaliste de l'AFP.

Dernières nouvelles