Le mobilier du Ritz s'arrache à prix d'or

Succès de la vente du mobilier du Ritz avec 7,3 millions d'euros

Lionel BONAVENTURE AFP

Le montant de la vente (7,3 millions d'euros avec frais) représente 7 fois l'estimation globale (hors frais). 3600 lots ont été mis en vente.

Au cours de 120 ans et de nombreux aménagements successifs, le Ritz, qui appartient depuis 1979 au milliardaire égyptien Mohamed al-Fayed, comptait une quantité conséquente de mobilier qui n'était plus utilisée depuis sa réouverture en 2016 après quatre années de travaux. En à peine une semaine, 3 400 lots du palace de la place Vendôme ouvert en 1898 ont trouvé preneurs, attirant des acheteurs du monde entier.

Parmi les meilleures ventes, le canapé du Bar Vendôme a été acheté à 52 000 euros (63 960 dollars), une pagode chinoise en bois laquée noir et doré a été acquise pour 54 600 euros (67 158 dollars), trois tabourets provenant du Ritz Bar se sont vendus 42 900 euros (52 767 dollars) ou encore la paire de porte-torchères du hall d'entrée du prestigieux hôtel parisien a été achetée sur internet pour 54 600 euros (67 158 dollars).

Dans le détail, un plafonnier est parti à 100 euros; un bureau et une chaise style "Louis XV" ont été adjugés 182.000 euros. Ce qui en fait le lot le plus cher de la vente.

Misant sur le raffinement, le Ritz avait su attirer des hôtes célèbres comme l'écrivain Ernest Hemingway ou la grande créatrice Coco Chanel qui y vivait et s'y est éteinte. "C'est de l'irrationnel dans le bon sens, c'est le côté magique" du lieu. Artcurial avait déjà organisé les ventes du mobilier de l'hôtel de Crillon, du Plaza Athénée et du restaurant la Tour d'Argent.

Dernières nouvelles