Les pollens de bouleaux battent des records — Allergies

R.N.S.A

R.N.S.A

Après une alerte rouge, le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) annonce que le record de concentration de pollens de bouleaux sur une saison, daté de 1993, a été battu à Paris.

Et un coup d'œil même rapide à la carte qui l'accompagne montre que les pollens et les allergies qu'ils provoquent sont désormais très actifs sur la majorité de l'Hexagone.

Les pollens de cyprès ne faiblissent toujours pas et s'accrochent toujours sur le pourtour méditerranéen, avec un risque dallergie moyen à très élevé.

Ces derniers jours, les concentrations de pollens de bouleaux ont battu des records, essentiellement dans le nord de la France. "Un peu plus au Sud et à l'Ouest, le risque d'allergie sera de niveau élevé".

La dispersion des pollens a été favorisée par le beau temps. Carte mise à jour le 9 avril. Risque d'allergie : nul: très faible: faible: moyen: élevé: très élevé Le risque d'allergie prévisionnel est établi à partir des quantités de pollens mesurées, des prévisions météorologiques pour les jours à venir, du stade phénologique des végétaux et de l'intensité des symptômes constatés par les médecins chez leurs patients allergiques aux pollens.

Les pollens de platane domineront au sud du territoire avec un risque dallergie associé pouvant atteindre le niveau moyen comme à Marseille.

Les allergiques doivent rester vigilants, seules les averses de pluie prévues ce week-end pourront les soulager des pollens. "La prévalence des pathologies allergiques respiratoires comme les rhinites saisonnières et l'asthme semble avoir augmenté ces dernières années dans les pays industrialisés", rappelle le ministère de la Santé.

Dernières nouvelles