Avec Asbel Kiprop, une nouvelle star kényane est soupçonnée de dopage — Athlétisme

Athlétisme- Marc Ventouillac- Asbel Kiprop

Asbel Kiprop

Une nouvelle affaire de dopage dans l'athlétisme kényan?

Asbel Kiprop aurait été contrôlé positif à l'EPO à l'occasion d'un test effectué hors compétition. "J'ai lu des informations me liant au dopage", réagit Kiprop dans des propos rapportés par un autre quotidien britannique The Guardian. Et d'ajouter. "Je ne voudrais pas détruire tout ce que j'ai construit depuis ma première course internationale en 2007". J'espère que je pourrai prouver que je suis un athlète propre à chaque fois que faire se peut.

" Je trouve cela très, très étrange, après tellement d'années d'une si incroyable carrière. Le Daily Mail va plus loin et pointe du doigt Asbel Kiprop (28 ans), monté sur la plus haute marche mondiale en 2011, 2013 et 2015".

Kiprop avait obtenu le sacre olympique en 2008 après le déclassement pour dopage de Rachid Ramzi. Mais ce média kenyan ne citait pas le nom de Kiprop. L'IAAF n'a pas confirmé l'information, pas plus que la fédération kényane.

Le dernier contrôle positif en date, révélé par le Guardian, est celui de Ruth Jebet, championne olympique et recordwoman du monde du 3 000 m steeple, naturalisée bahreïnie, et tombée, elle aussi, pour EPO. Née au Kenya, elle s'entraînait toujours là-bas.

Dernières nouvelles