Davantage de médecins… mais pas beaucoup plus de généralistes

La France compte environ 226.000 médecins en activité en 2018 soit 10.000 de plus qu’en 2012 mais le nombre de généralistes “stagne” et diminue même chez les libéraux selon une étude publiée jeudi 3 mai 2018 par la Drees

La France compte plus de médecins, mais le nombre de généralistes stagne

La direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) du ministère des Solidarités et de la Santé a mis en ligne deux études relatives aux professionnels de santé.

Plus de huit Français sur dix ont un généraliste dans leur commune et moins de 0,1% de la population (52.000 personnes) doit faire plus de 20 minutes de trajet en voiture pour en trouver un.

Cela se traduit par "une baisse de l'offre de premier recours", croisée à "une hausse des besoins", a expliqué devant la presse le directeur de la Drees, Jean-Marc Aubert.

Ainsi, en six ans, le nombre de généralistes libéraux a reculé de 2%, tandis que le nombre de spécialistes libéraux a augmenté de 2,4%, et celui des spécialistes salariés a bondit de 13,9%.

Et cette tendance devrait se poursuivre.

En France, au 1er janvier 2018, 226 000 médecins sont en activité.

Près d'un praticien sur deux (47%) a 55 ans ou plus, alors que c'est le cas de seulement 18% des cadres en France, interprétée par la Drees comme la conséquence conséquence de numerus clausus (fixant le quota d'étudiants admis en 2 année de médecine) élevés durant les années 1970.

La profession se féminise et se tourne de plus en plus vers le salariat: 59% des jeunes inscrits à l'Ordre des médecins en 2017 étaient des femmes, alors qu'elles ne représentent que 46% des effectifs globaux, et 63% des jeunes inscrits sont salariés, contre 43% des médecins. Il s'agissait généralement des communes rurales, certaines régions étant particulièrement touchées (Centre-Val de Loire, Bourgogne Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes). La seconde étude fournit quant à elle une projection du nombre d'infirmiers en activité à l'horizon 2040 (avec une augmentation prévue de 53 % entre 2014 et 2040).

Dernières nouvelles