Wimbledon Le 50/50 pour limiter les abandons

Tennis- Tennis- Nick Kyrgios avait abandonné dès le premier tour de Wimbledon l'année dernière

Nick Kyrgios avait abandonné dès le premier tour de Wimbledon l'année dernière

Ils ont en effet défini de nouvelles règles pour l'édition 2018 de leur tournoi (du 2 au 15 juillet), visant à réduire le nombre d'abandons au premier tour.

Les joueurs abandonnant au premier tour du tournoi londonien pourront se voir infliger une amende au niveau de leur prize money. Et certains s'étaient présentés sur le court, amoindris par les blessures, pour ensuite rapidement jeter l'éponge. Les compétiteurs blessés et désirant se retirer du tournoi auront désormais jusqu'au jeudi précédant le premier tour pour réclamer 50% de leur prime de participation (44.000 euros). Les 50% restants seront alors destinés à son remplaçant.

En revanche, Wimbledon a rejeté l'idée d'introduire un "shot clock", un compte à rebours pour le service entre chaque point (25 secondes).

Les consignes des entraîneurs pendant le match ont également été rejetées. "Nous ne sommes pas du tout d'accord avec ça", a déclaré le directeur du tournoi Richard Lewis en conférence de presse. Les vainqueurs toucheront quasiment la même somme qu'en 2017, soit 2,55 millions d'euros. Rappelons à titre de comparaison que la dotation globale pour Roland Garros cette année est de 39,2 millions d'euros, soit légèrement supérieure à celle que propose Wimbledon, mais les gagnants empocheront "seulement" 2,2 millions d'euros. Ce qui représente une augmentation de 7,6% par rapport à l'an dernier (31,6 millions de livres, 35,9 millions d'euros).

Dernières nouvelles