Les conserves de fruit Saint Mamet à nouveau à vendre

Florac cherche à céder St Mamet

Florac met St Mamet en vente

La rumeur courait. Saint Mamet confirme dans un communiqué ce vendredi que Florac, l'actionnaire majoritaire depuis 2015 cherche un nouveau partenaire industriel ou financier sur lequel il pourrait s'adosser pour se développer. Selon Stéphane Lehoux, deux options sont sur la table: " soit un adossement partiel qui compléterait l'actionnariat de Florac, soit une transmission intégrale, tout dépendra du type de profil qu'on aura en face de nous ". "Nous entrons dans une taille critique qui ne nous permet pas aujourd'hui d'envisager une accélération aussi forte qu'on le souhaiterait si on ne change pas la surface financière de l'entreprise", a expliqué Stéphane Lehoux, PDG de St Mamet, au journal pour justifier la cession de l'entreprise qu'il dirige.

Il y voit un atout, à l'heure où "tout le monde rêve d'avoir la maîtrise d'une filière de A à Z" pour garantir la traçabilité des produits aux consommateurs.

Son approvisionnement en fruits est assuré par les 150 arboriculteurs de la coopérative Conserve Gard avec qui le groupe a noué un partenariat de commerce équitable de 20 ans.

"On a de grosses marques d'intérêt à l'export mais on n'est pas dimensionné pour absorber la demande, malgré les investissements industriels qui ont été faits", déplore Stéphane Lehoux.

Dernières nouvelles