Facebook suspend 200 applications suspectes — Données personnelles

Facebook bibliothèque sons cours

TrendyCovers

"Facebook a indiqué ce lundi avoir suspendu " environ 200 " applications sur sa plateforme dans le cadre d'une enquête sur le recueil de données personnelles de ses utilisateurs". Après examen, le réseau social a supprimé environ 200 apps jugées suspectes.

En mars, le monde a appris que Cambridge Analytica pouvait accéder aux données de 87 millions d'utilisateurs - le chiffre est la dernière estimation fournie par Zuckerberg - et utiliser ces données pour cibler certains groupes de personnes lors de l'élection présidentielle américaine. Les développeurs ayant effectivement amassés des données personnelles à mauvais escient ou sans consentement seraient exclus tandis que Facebook informerait les utilisateurs.

Des utilisateurs de Facebook ont déposé une plainte collective à l'encontre du réseau social en Californie.

Il ne serait pas étonnant que l'enquête de Facebook mène le réseau social à révéler que d'autres affaires du même type que celle de Cambridge Analytica. Facebook déclare avoir d'ores et déjà passé en revue des milliers d'applications et près de 200 d'entre elles ont été suspendues. " Encore beaucoup de travail " Les révélations sur le scandale Cambridge Analytica ont déclenché des enquêtes des deux côtés de l'Atlantique et conduit Facebook à renforcer ses règles sur la façon dont les données personnelles sont partagées et obtenues".

Interrogé à ce sujet, Ime Archibong, le vice-président de Facebook responsable des partenariats de produit et auteur du point d'étape, s'est montré très clair à nos confrères: " Si myPersonality refuse de coopérer ou échoue à notre audit, nous l'interdirons ". Celles-ci doivent désormais faire l'objet d'une enquête plus approfondie sur une possible utilisation abusive des données auxquelles elles ont eu accès à travers le site communautaire.

Dernières nouvelles