Le directeur général de l'OMS à Kinshasa — Ebola en RDC

RDC: MSF prépare la riposte contre ebola

Ebola en RDC : Risque "élevé" de propagation, l'OMS s'attend au "pire des scénarios"

Ce cas supplémentaire porte le bilan à 35 cas, dont deux confirmés.

"Nous avons en face de nous, une épidémie qui frappe une région éloignée et enclavée, elle se situe à plus de 200 kilomètres de la ville de Mbandaka, la capitale de la province de l'Equateur", a déclaré le professeur Muyembe. "Nous en avons assez", a-t-il ajouté sans préciser le nombre de doses qui seront amenées vers la RDC.

Le Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus est arrivé hier samedi 12 mai 2018 en République démocratique du Congo pour soutenir la riposte à l'épidémie de fièvre Ebola, a indiqué l'OMS qui se "prépare au pire des scénarios".

Au terme d'une rencontre avec le président Joseph Kabila, le directeur général de l'OMS a salué "le très fort leadership du gouvernement" dans la réponse à Ebola et la "bonne coordination" avec ses partenaires (MSF, UNICEF).

"Vendredi à Genève, l'OMS a jugé " élevé " le risque de propagation de l'épidémie d'Ebola en RDC et annoncé qu'elle se préparait au " pire des scénarios ".

Somsé, à ce jour, il n'y a pas de cas d'Ebola enregistré sur le territoire centrafricain et des dispositions ont été prises pour minimiser le risque d'une éventuelle importation de cette épidémie dans le pays. Rapidement circonscrite, elle avait fait officiellement quatre morts.

Hautement contagieuse à partir d'animaux sauvages et par contact direct avec le sang, les liquides biologiques (sueur, salive, excréments...) des personnes infectées durant la maladie ou même durant les rites mortuaires, Ebola provoque une grave hémorragie mortelle si elle n'est pas traitée. Le gibier de brousse est considéré comme un vecteur potentiel.

Dernières nouvelles