Les actionnaires du CAC 40 sont trop gâtés selon deux ONG

Assemblée générale de la Société générale à La Défense le 19 mai 2015

CAC 40 : Oxfam et Basic dénoncent « des profits sans partage »

Les groupes du CAC 40 ont redistribué à leurs actionnaires les deux tiers de leurs bénéfices depuis le début de la crise, au détriment des investissements et des salariés, indique un rapport publié lundi par les ONG Oxfam et Basic. Que nous révèle également cette étude?

Le nom est équivoque: "CAC 40: des profits sans partage". Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs. Le sidérurgiste ArcelorMittal, l'énergéticien Engie et le leader mondial de la gestion de l'eau Veolia sont, dans l'ordre, ceux ayant les taux les plus élevés de redistribution des bénéfices en dividendes aux actionnaires, soulignent les deux ONG. "La France est ainsi le pays champion du monde" en la matière. En 2016, les patrons du CAC 40 gagnaient en moyenne 257 fois le SMIC, et 119 fois le salaire moyen au sein de leur entreprise.

"Les entreprises du CAC 40 se distinguent sur la scène internationale par leur exceptionnelle générosité envers leurs actionnaires".

En France, les entreprises cotées en bourse reversent les deux tiers de leurs bénéfices en dividendes aux actionnaires.

Dernières nouvelles