Sa nouvelle oreille a poussé sur son bras — Etats-Unis

Etats-Unis: Une militaire est greffée d'une oreille cultivée sur son propre avant-bras

États-Unis : une militaire greffée d'une oreille cultivée dans son bras

C'est la première greffe autologue de l'armée américaine. Mais la jeune militaire de 21 ans est aujourd'hui sur le chemin du rétablissement, grâce à une procédure saluée comme la "première de son genre" dans l'armée: une oreille reconstruite et " cultivée " sous la peau de son avant-bras droit.

Il y a deux ans, la soldate Shamika Burrage a failli mourir lorsqu'elle a été expulsée de sa voiture lors d'un accident au Texas. "C'est une technique, connue depuis les années 1990 et que l'on utilise fréquemment comme ce fut le cas pour Philippe Lançon: une partie de son péroné lui a été prélevée pour reconstruire sa mâchoire " a notamment expliqué le professeur Laurent Lantieri. Un pneu éclate, la voiture dérive alors sur plus de 200 mètres et fait plusieurs tonneaux.

Sa cousine, enceinte de 8 mois et également à bord, est éjectée du véhicule et ne sera que légèrement blessée. Elle se reveille à l'hôpital où elle passera plusieurs mois. La jeune militaire a bénéficié d'une chirurgie plastique audacieuse: ses médecins ont fait pousser un nouvel organe dans l'avant-bras de la jeune femme. Les chirurgiens procèdent alors prélèvement du cartilage sur les côtes de la patiente. Ils ont ensuite transplanté cette oreille dans son avant-bras pour qu'elle construise de nouveaux vaisseaux sanguins et qu'elle soit sensible.

"Le but était qu'elle en ait fini avec tout ça; ça a l'air bien, et d'ici 5 ans quelqu'un qui ne la connait pas ne remarquera rien". "Cela signifie qu'elle retrouvera une sensibilité", en plus de son ouïe, précise le lieutenant-colonel Owen Johnson, chef du service de chirurgie réparatrice de l'armée américaine au centre médical William Beaumont, à El Paso, au Texas.

Dernières nouvelles