Xerox ne fusionnera pas avec Fujifilm

Edition numérique des abonnés

Fujifilm conteste le droit de Xerox d'interrompre leur fusion

Puis il ajoute regretter le fait que Xerox prive ses actionnaires de la possibilité de s'exprimer pour ou contre cette fusion, déplorant qu'une part minoritaire du conseil d'administration "détenant seulement 16% des actions en circulation" fasse sa loi.

Les investisseurs Carl Icahn et Darwin Deason, qui possèdent ensemble environ 15% du capital de l'entreprise américaine, ne cessaient de dénoncer depuis des mois une opération à leurs yeux trop complexe et sous-valorisant Xerox.

Il serait remplacé par John Visentin, engagé par Icahn par l'aider à combattre le projet Xerox-Fujifilm. L'ancien conseil d'administration avait songé à lui dès l'an dernier pour remplacer Jacobson, selon des documents judiciaires.

Il n'y aura pas de méga-fusion entre Xerox et Fujifilm.

Après de nouvelles négociations, Xerox jette l'éponge et indique "mettre fin à l'accord de transaction précédemment annoncé pour fusionner avec Fuji Xerox".

Xerox avait annoncé en janvier vouloir se fondre dans la société commune Fuji Xerox, déjà existante, passant de fait sous le contrôle du groupe japonais.

Le groupe américain de reprographie Xerox a renoncé dimanche à son projet de fusion de 6,1 milliards de dollars avec Fujifilm.

Dernières nouvelles