Condamné, Jérôme Cahuzac peur éviter la case prison — Fraude fiscale

Le sort de Jérôme Cahuzac fixé mardi

Jérôme Cahuzac condamné à 4 ans de prison, dont deux avec sursis, et 300 000 euros d'amende

L'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac a été condamné, ce mardi en appel, à quatre ans de prison, dont deux ans ferme, pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale. En première instance, l'ancien ministre du Budget de François Hollande avait justement été condamné à trois ans de prison ferme pour ses comptes cachés à l'étranger. Son nouveau conseil, Eric Dupond-Moretti, suggérait "d'alourdir la peine" mais de l'assortir du sursis, mettant en garde la cour contre le risque de suicide de son client.

Jérôme Cahuzac vient d'arriver au Palais de justice. Il est également condamné à une amende de 300 000 euros et à 5 ans d'inéligibilité.

Trois ans ferme en première instanceQuelques mois plus tard, en avril 2013, il reconnaissait avoir menti, Médiapart ayant produit un enregistrement compromettant, et démissionnait du gouvernement.

"Je suggère même d'aggraver la peine" Il a décrit un homme "prisonnier de son mensonge", qui "n'a pas envie que tout s'écroule". "Il me dit souvent qu'il le vit seul, avec son chien en Corse, qu'il lit, qu'il marche, qu'il réfléchit". "Je ne demande pas la lune". Une confirmation du jugement enverrait Jérôme Cahuzac, 65 ans, derrière les barreaux.

Un premier compte en Suisse, puis un transfert des avoirs (600'000 euros) à Singapour via des sociétés immatriculées à Panama et aux Seychelles: cette fraude sophistiquée de l'ancien pourfendeur de l'évasion fiscale restera comme le plus retentissant scandale du quinquennat du président socialiste François Hollande. Fraude fiscale. Verdict le 15 mai pour Cahuzac après son procès en appel.

Dernières nouvelles