Cornet blanchie pour ses trois "no show"

Panoramic

Panoramic

Epinglée par l'Agence mondiale antidopage (AMA) pour avoir manqué trois contrôles en moins d'un an, Alizé Cornet a été blanchie ce mardi par le tribunal indépendant de l'ITF. La joueuse niçoise pourra participer au tournoi de Strasbourg la semaine prochaine (du 18 au 26 mai) et surtout se présenter sur la terre battue de Roland Garros (du 27 mai au 10 juin). Le troisième "no show" a été considéré comme pouvant être discuté. "J'ai reçu un troisième "no show" de la part du système de surveillance de l'Agence mondiale antidopage, ce qui signifie qu'entre la vingtaine de contrôles antidopage que j'ai effectués sur la saison 2017 - tous négatifs bien évidemment - j'ai manqué trois contrôles inopinés à la maison pour des raisons valables que l'ITF n'a pour l'instant pas voulu entendre", écrivait-elle alors.

La Fédération internationale de Tennis a 21 jours pour faire appel. "Elle (la préleveuse) a attendu dehors alors que des gens sortaient de l'immeuble". Selon le tribunal indépendant de l'ITF, l'intéressée n'aurait pas consenti aux "efforts raisonnables dans les circonstances présentes" pour entrer en contact avec Alizé Cornet. "C'est pour ça que j'ai bon espoir que ce troisième no-show puisse me blanchir car ce n'est pas ma faute", avait plaidé la joueuse dans un entretien à L'Equipe, le 25 janvier. Cornet, à qui il était reproché trois manquements à ses obligations de localisation pour permettre des contrôles inopinés, avait plaidera sa cause devant un tribunal indépendant au sein de l'ITF.

Dernières nouvelles