Découverte de deux pages inédites au contenu surprenant — Journal d'Anne Frank

Des réflexions sur le sexe dans le journal intime d'Anne Frank

Anne Frank parlait aussi de sexe dans son journal intime

" Je vais utiliser cette page pour écrire des blagues salaces", notait-elle le 28 septembre 1942, rapporte la Maison Anne-Frank.

Anne Frank parlait aussi de sexe dans son journal.

Des chercheurs ont dévoilé pour la première fois que deux pages du journal intime d'Anne Frank, recouvertes de papier kraft, contenaient des blagues salaces et des réflexions sur le sexe. L'adolescente juive néerlandaise avait écrit ces mots à 13 ans, alors qu'elle était cachée avec sa famille dans l'Annexe pendant pratiquement deux mois, et retranscrivait scrupuleusement ses journées. Sans peur ni pudeur, elle a ainsi rédigé quatre blagues assorties de 33 lignes sur l'éducation sexuelle et les prostituées.

"Anne Frank écrit sur la sexualité de manière désarmante. Comme toute adolescente elle s'interroge sur ce sujet", explique Ronald Leopold, directeur de la Maison d'Anne Frank qui a décidé de rendre publics ces documents.

Pour l'instant, l'intégralité des deux pages est protégée par une question de droits, mais on a hâte de les lire une fois qu'elles seront rendues publiques.

"Pendant des décennies Anne est devenue un symbole mondial de l'Holocauste, et Anne la jeune fille a été relayée en second plan", se défend la Maison d'Anne Frank. Elle disait aussi ne pas comprendre pourquoi les adultes étaient aussi secrets à propos du sujet.

Anne Frank avait en effet "glané des informations sur le sujet de la sexualité auprès de ses parents, surtout de son père, de son amie Jacqueline et aussi dans des livres", a détaillé la fondation. "Ces textes -littéralement- recouverts nous ramènent à l'adolescente curieuse, et à bien des égards, précoce".

On ignore pourquoi cette dernière avait recouvert les pages avec du papier kraft, mais à plusieurs reprises dans son récit, elle évoque la crainte que d'autres puissent lire ses écrits. "Horreur des horreurs, à partir de maintenant, je vais le cacher", écrit-elle, notamment, le 3 octobre 1942.

Le papier kraft n'aura pas résisté aux avancées technologiques, montrant alors que les observation d'une adolescente de la Seconde Guerre mondiale sont encore aujourd'hui d'actualité.

Si elle était enfermée, Anne Frank s'est toujours sentie libre de dire ce qu'elle pensait dans son journal.

Lire la suite sur Femmeactuelle.frEliette Abécassis: "Ce roman bouleversant m'a fait penser au "Journal d'Anne Frank "Le journal intime d'Emilie, une adolescente qui s'est suicidée à 17 ansAnne Frank: la personne qui a conduit à son arrestation enfin démasquée?" Publié deux ans plus tard, son journal s'est vendu à plus de 30 millions d'exemplaires.

Dernières nouvelles