Pourquoi les voitures radar sont (peut-être) illégales

La privatisation des voitures-radars illégale ?- crédit: préfecture de l'Eure

Les radars embarqués privatisés sont-ils légaux ?

C'est du moins ce que révèle une note interne du ministère de l'Intérieur du 30 mars 2017 que l'hebdomadaire satirique a pu consulter.

Des flashs illégaux? D'après des révélations du Canard Enchaîné, confier à des sociétés privées la conduite de voitures équipées de radars embarqués ne serait pas inscrite dans la loi française et donc d'une légalité "hautement contestable". Mais comme l'explique le Canard enchaîné pour être certain de la "moralité" des chauffeurs, il faudrait que ces contrats soient passés en tant que "marché de sécurité". "Avec la privatisation des voitures-radars, on parle de centaines de millions d'euros issus des amendes pour infraction à la vitesse, peut-être collectés en infraction à la loi française". L'association 40 millions d'automobilistes estime qu'il y a là, une brèche légale à exploiter, et a déposé un recours au Conseil d'Etat.

Daniel Quéro, président de " 40 Millions d'automobilistes " (40MA) s'insurge: " Cela signifie que des usagers de la route se font flasher par ces voitures-radars depuis déjà plusieurs semaines, peut-être en toute illégalité!

" Le gouvernement s'engage dans la privatisation de la Sécurité routière, qui devient toujours un peu plus rentière. Et que la Sécurité routière entend poursuivre le processus de généralisation de la privatisation à tout le territoire français en ignorant purement et simplement les remarques du ministère de l'Intérieur, dont elle dépend!" La chasse au profit est lancée, avec les usagers de la route en guise de gibier. Privatiser les fonctions de police, c'est tout bonnement illégal.

Dernières nouvelles