Wenger parle du PSG et défend le club

PSG: Wenger clame son amour de longue date pour le projet du Qatar

Wenger : « On ne peut pas construire un club avec l'idée que s'il ne gagne pas la Ligue des champions tout est

Après 22 ans de bons et loyaux services, l'entraîneur français a rendu le tablier chez les Gunners.

Arsène Wenger au PSG, la rumeur risque bien de repartir de plus belle.

Invité par BeIN Sports à évoquer son avenir et notamment une possible arrivée au PSG, Arsène Wenger va rappeler qu'il a toujours été proche du PSG mais n'en a pas dit beaucoup plus concernant son futur.

Cible des décideurs du Paris Saint-Germain pour renforcer son organigramme au poste de manager général, Arsène Wenger s'est exprimé sur le club et sa proximité avec les dirigeants. J'ai encouragé les Qataris à l'époque à acheter le Paris Saint-Germain parce que je pensais qu'avec des moyens il y a avait des choses à faire dans une ville qui adore le foot. Une capitale a besoin d'une grande équipe. Vous avez ça dans tous les grands pays, on ne peut pas avoir une petite équipe dans une capitale de pays. Ils ont bien fait, ils ont bien entamé le travail.

"Je pense que l'on est un peu trop exigeant avec le PSG aujourd'hui, car ils viennent de faire le quadruplé et cela n'est pas assez bon". On ne peut pas non plus construire un club avec l'idée que s'il ne gagne pas la Ligue des champions tout est mauvais. Même des clubs comme le Real Madrid ne l'ont pas gagnée pendant quinze ans, et pourtant ils ont continué à survivre. "Il y a toujours les Espagnols, les Allemands, les Italiens vont revenir aussi, donc ça ne va pas être simple", a encore estimé l'ex-entraîneur d'Arsenal. Wenger, interrogé par beINSPORTS, a nié tout contact avec le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi. "Je viens d'arrêter il y a 48h, je n'ai pas pris de décision je n'ai pas eu de contacts donc bon pour l'instant je suis vraiment devant une page blanche".

Dernières nouvelles