Donald Trump traite les migrants d'"animaux" et provoque un tollé — Etats-Unis

“Vous n'imaginez pas à quel point ils sont mauvais, ce sont des animaux” (Trump à propos des immigrés)

Trump qualifie certains migrants illégaux d'"animaux"

"Ce ne sont pas des hommes, ce sont des animaux". Un commentaire placé durant une discussion sur les municipalités de Californie refusant de coopérer avec les services de l'immigration du gouvernement fédéral. Ainsi, ce dernier a précisé que les immigrants illégaux sont expulsés "de ce pays à un rythme jamais vu auparavant".

" La loi californienne offre un refuge à certains des délinquants les plus vicieux et les plus violents de la terre, tels que les membres du gang MS-13", a pointé Trump, regrettant que " des hommes, des femmes et des enfants innocents " soient " à la merci de criminels sadiques ".

Reprenant l'un de ses arguments favoris, le président américain a par ailleurs estimé que l'afflux d'immigrants illégaux résultait du fait que les Etats-Unis disposent "des lois sur l'immigration les plus stupides au monde".

Les propos tenus par Donald Trump lors de cette entrevue ont été vivement condamnés par le parti démocrate.

Le président américain a également évoqué la question des expulsions. Pas des animaux, ni des criminels, ni des trafiquants de drogue, ni des violeurs. "Ce sont des êtres humains ", a ainsi réagi Jared Polis, un élu du Colorado.

"Trump ment sur l'immigration, sur la criminalité et sur les lois de la Californie" a déclaré Jerry Brown, le gouverneur de Californie. "Nous, citoyens de la 5e économie mondiale, ne sommes pas impressionnés ", ajoute-t-il, en référence au poids de son Etat, le plus riche du pays. En effet, en plus des nombreuses procédures judiciaires contre le gourvenement américain, l'administration fédérale a poursuivi en justice le "Golden State" pour le forcer à mettre fin à la politique des "sanctuaires".

Dernières nouvelles