Donald Tusk dénonce "l'attitude capricieuse" du gouvernement Trump — Sommet de l'UE

Dimitar Dilkoff AFP | Le président français Emmanuel Macron au sommet européen de Sofia le 17 mais 2018

Dimitar Dilkoff AFP | Le président français Emmanuel Macron au sommet européen de Sofia le 17 mais 2018

Donald Tusk, le président du Conseil européen, a déjà, donné le ton en interpellant directement, le Président américain, sur twitter.

"Quand on regarde les dernières décisions du président Trump, on pourrait même se dire qu'avec de tels amis, on n'a pas besoin d'ennemis", a poursuivi l'ancien Premier ministre polonais. Et ils vont "lancer leurs travaux pour protéger les entreprises européennes affectées par la décision américaine", a précisé une source européenne à l'AFP.

"Nous sommes témoins aujourd'hui d'un nouveau phénomène: l'attitude capricieuse de l'administration américaine", a déploré M. Tusk, faisant allusion aux décisions fracassantes du président américain sur le nucléaire iranien et le commerce international, auxquelles les Européens veulent apporter une réponse collective.

Les 28 ont cherché avant tout à afficher une unité sans faille face aux défis américains, notamment celui du retrait de l'accord sur le nucléaire iranien et des sanctions frappant leurs entreprises opérant dans ce pays.

" J'aimerais que notre débat reconfirme sans aucune ambiguïté qu'aussi longtemps que l'Iran respecte les dispositions de l'accord, l'UE le respectera aussi", a indiqué Donald Tusk.

" Les moyens sont là, nous les utiliserons".

Les 28 ont aussi fait le point sur les discussions en cours avec les Américains au sujet des droits de douane sur l'acier et l'aluminium. Mais honnêtement, l'Europe devrait être reconnaissante envers le président Trump car, grâce à lui, toutes nos illusions ont disparu. Ils vont le faire "tout en conduisant toutes les parties a poursuivre les négociations sur un accord plus large indispensable", a-t-il ajouté. Pour que ce privilège soit permanent, les États-Unis exigent une plus grande ouverture du marché européen.

Mariage royal: Harry et Meghan vont-il doper l’économie britannique ?                         En savoir plus
Mariage royal: Harry et Meghan vont-il doper l’économie britannique ? En savoir plus

L'UE est exemptée jusqu'au 31 mai à minuit des taxes douanières américaines de 25 % sur ses exportations d'acier et de 10 % sur celles d'aluminium.

Les Européens étudient plusieurs scénarios et la Commission a récemment ouvert la porte à une discussion sur un accord commercial " restreint", qui couvrirait uniquement des droits de douane sur des produits industriels et agricoles.

Certains pays semblent également prêts à tolérer des quotas de la part des États-Unis, une solution qualifiée d'" étrange " par d'autres.

La chancelière allemande Angela Merkel s'est voulue réaliste: " Malgré toutes les difficultés que nous rencontrons ces jours-ci, les relations transatlantiques sont et resteront d'une importance capitale", a-t-elle plaidé devant le parlement allemand avant de rejoindre Sofia.

Les relations transatlantiques devraient occuper l'essentiel du dîner informel des dirigeants de l'UE, qui précède le sommet européen proprement dit, consacré jeudi aux relations de l'UE avec les pays des Balkans occidentaux (Serbie, Albanie, Kosovo, Monténégro, Bosnie-Herzégovine et Macédoine).

Outre l'Iran et le commerce, les 28 parleront aussi des événements à Gaza qui sont aussi liés " à la question plus vaste des conséquences des décisions de Donald Trump ", a souligné un haut responsable européen.

Dernières nouvelles