Faux billets OM - Atlético : le PDG de La Provence a démissionné

Le siège du journal La Provence à Marseille

Le siège du journal La Provence à Marseille

Jean-Christophe Serfati a démissionné ce jeudi de son poste de PDG de La Provence, après avoir été mêlé à une histoire de faux billets autour de la finale de la Ligue Europa qui opposait l'OM à l'Atlético de Madrid, rapporte Le Figaro. Les 80 autres ont été privés d'événement, interdits d'entrée, leurs tickets d'entrée n'étant pas conformes au règlement de l'UEFA. Une négligence et une infraction, c'en était trop pour Jean-Christophe Serfati. Mercredi, Le Canard enchaîné et le site marseillais Marsactu ont fait état d'une opération de la régie consistant à vendre des "packs" aux annonceurs. En cause, le fait d'avoir fait acheter des places pour la finale par la régie publicitaire du journal.

Or, cette offre en elle-même contrevenait au règlement de l'UEFA, qui précise que les tickets "ne peuvent être utilisés dans le cadre de toute publicité, promotion, levée de fonds" ou "dans le cadre d'un package de voyage".

Ces "cadeaux " étaient destinés aux annonceurs de La Provence, qui les recevaient en échange de l'achat d'encarts publicitaires dans ses colonnes.

Or, sur les 120 personnes "invitées", seulement 40 ont pu accéder au stade de Lyon. Ils auront droit à une journée de compensation lors du grand prix de France de Formule 1 au Castellet.

Franz-Olivier Giesbert, directeur éditorial de La Provence, assure l'intérim.

C'est Le Figaro qui a dévoilé l'impair commis par Jean-Christophe Serfati. Mais l'agence qui a vendu les billets n'est pas agréée par L'UEFA... "Ce n'est pas un drame, mais c'est dommage".

Dernières nouvelles