Israël: après les Etats-Unis, le Guatemala inaugure son ambassade à Jérusalem

Les soldats israéliens ont tué 55 Palestiniens lundi à la frontière de la bande de Gaza

Les soldats israéliens ont tué 55 Palestiniens lundi à la frontière de la bande de Gaza

Sur LCI, Arno Klarsfeld justifie le massacre des Palestiniens à Gaza par l'armée israélienne: 60 morts, plus de 2000 blessés. Et une photo de famille inédite du groupe arabe de l'ONU entourant l'ambassadeur Mansour qui réclame une protection internationale pour son peuple.

Au lendemain de la journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis 2014, Israël a vu le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Belgique et la Suisse soutenir l'idée d'investigations lancée par le secrétaire général de l'ONU dès fin mars, quand avait commencé la mobilisation gazaouie par une première journée sanglante. Il a également affirmé que la politique militaire de Tsahal restera la même.

Ces derniers jours, seuls des Palestiniens trouvent la mort...

Lors d'une conférence de presse conjointe, les 14 délégués ont appelé à la reprise du processus de paix entre les Palestiniens et Israël et à la création d'un Etat palestinien indépendant, dans les limites des frontières du 4 juin 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale.

Face aux accusations de tirs à balles réelles par les forces de sécurité, l'ambassadrice Haley a loué " la retenue " des Israéliens qui ont agi selon elle avec plus de discernement que ne l'auraient fait d'autres pays membres du conseil.

Des positions arrêtées qui ne présagent donc d'aucune avancée concrète sur ce dossier dans le cadre du Conseil de sécurité, et en particulier sur cette idée de protection internationale des Palestiniens. Le Conseil des droits de l'Homme va tenir une réunion extraordinaire vendredi. Aucune séance extraordinaire n'a eu lieu depuis celle de décembre 2017 consacrée à la situation en Birmanie.

Dernières nouvelles