Les Etats-Unis imposent des sanctions contre des dirigeants du Hezbollah

SAUL LOEB

Liban: Sanctions contre le Hezbollah imposées par les Etats-Unis et six pays du Golfe

L'Iran a dénoncé jeudi les sanctions des Etats-Unis et de six pays du Golfe contre les dirigeants du Hezbollah, un groupe terroriste chiite libanais, pour soutien au terrorisme.

"Des tireurs d'élite israéliens tirent en une seule journée sur 2.000 manifestants palestiniens non armés". La réponse saoudienne, à la veille de #Ramadan, est de collaborer avec son patron américain pour sanctionner la première force ayant libéré un territoire arabe et briser le mythe de l'invincibilité israélienne.

Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l'info Inscription gratuite!

Husayn al-Khalil, Ibrahim Amin al-Sayyid, Mohammad Yazbek membres du Conseil de la Choura ainsi que le dirigeant du Hezbollah, Hassan Nasrallah ont été visés par des sanctions pour "soutien au terrorisme".

En partenariat avec Washington, six pays arabes ont pris des mesures de sanctions à l'encontre de hauts responsables du mouvement chiite libanais Hezbollah et des individus qui soutiennent l'organisation.

Ils seront soumis aux sanctions financières prévues par le Congrès américain, dans la loi intitulée Hezbollah International Financing Prevention Amendments Act of 2015 (Hifpa 2015), une loi prévoyant des sanctions contre les banques finançant sciemment le Hezbollah. Le mouvement est considéré comme terroriste en Israël, aux États-Unis et dans l'Union européenne, ainsi que par les membres du Conseil de coopération du Golfe.

Dernières nouvelles