Les signalements d'actes homophobes en hausse en 2017 dans la région

Nouvelle hausse des actes homophobes en France en 2017, selon un nouveau rapport de SOS Homophobie

Les agressions homophobes en nette hausse en 2017

Au niveau national, le chiffre est de 1650 témoignages, en hausse (+4,8 % par rapport à 2015) pour la deuxième année consécutive, . L'an dernier, l'association "a recueilli 1 650 témoignages d'actes" homophobes. Pire, elle s'installe. En tout 74 personnes de la région (54 dans le Nord, hausse de 5 % par rapport à 2016, et 20 dans le Pas-de-Calais, stable) ont pris leur téléphone ou envoyé un mail pour relater une injure, un rejet, une situation de discrimination ou dans le pire des cas une agression physique en raison de leur orientation sexuelle.

Les victimes sont le plus souvent des hommes - 60% -, et notamment des jeunes de moins de 35 ans dans plus de la moitié des cas. Lieux publics, travail, voisinage, famille, école, commerces et services: dans plus d'un cas sur deux (55%), l'homophobie survient "dans les contextes relatifs à la vie quotidienne", note l'étude. Cela "a de quoi alarmer dans la mesure où le domicile est censé être un lieu où l'on se sent en sécurité", souligne SOS Homophobie qui rappelle par ailleurs que "+PD+ reste l'insulte la plus prononcée dans les cours de récréation". Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Dernières nouvelles