RGPD : les entreprises ne sont pas encore prêtes

L'accord explicite nécessaire pour toute utilisation de données est particulièrement renforcé pour les enfants dont le consentement devra être donné par les parents jusqu'à un âge de 13 à 16 ans

RGPD : les entreprises ne sont pas encore prêtes

Le RGPD encadre le traitement des données personnelles des clients des entreprises.

Le règlement européen sur la protection des données entrera en vigueur dans dix jours. Il sera applicable à l'ensemble des entreprises et de leurs sous-traitants quelle que soit leur implantation, y compris hors Union européenne (UE). Le texte donne aussi la possibilité aux ONG d'organiser des actions de groupe fédérant des milliers d'internautes pour attaquer les entreprises fautives.

La protection des données des citoyens européens est au cœur de ces lignes directrices qui insistent sur les obligations de sécurité en matière de lutte contre les violations de données.

Rappelons que le projet de loi sur la protection des données personnelles -dit aussi "Cnil 3"- a pour objet de mettre en place une majorité numérique, à savoir l'âge minimum à partir duquel un mineur peut consentir seul au traitement de ses données personnelles.

Lors de cette dernière lecture, les députés ont adopté un amendement pour s'assurer que Google et Apple ne puissent imposer leurs navigateurs et moteurs de recherche par défaut sur les smartphones, tablettes et PC. "Ledit document stipule que l'employeur a l'obligation d'indiquer aux salariés quel usage est fait de leurs données personnelles au sein de l'entreprise".

Dernières nouvelles