Fermeture temporaire d'une salle de prière à Gigean — France

La préfecture de l'Hérault ordonne la fermeture d'une salle de prière musulmane à Gigean

Hérault : fermeture d'une salle de prière musulmane

Près de sept mois après l'entrée en vigueur de la loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme (SILT), les pouvoirs publics ordonnent la fermeture d'une quatrième salle de prière musulmane, selon les informations de RTL, confirmées par le ministère de l'Intérieur.

La décision, annoncée par le préfet de l'Hérault, Pierre Pouëssel, intervient suite aux propos jugés radicaux de l'imam qui y exerçait. Sauf recours suspensif formulé d'ici la fin de journée, la décision sera effective ce mercredi 16 mai à 17 heures pour une durée de six mois. Selon la préfecture héraultaise, cet imam, un Français converti à l'islam, "diffuse activement des idées et théories radicales. via le site Youtube ou le site internet +ahl-al-athar.com+ ou lors des conférences qu'il tient".

Cette salle de prière avait déjà fait l'object d'une perquisition administrative en novembre 2015 dans le cadre de l'Etat d'urgence, peu après les attentats qui avaient frappé la région parisienne. De plus, ce dernier aurait appelé à "la haine et à la discrimination envers les femmes, les juifs et les chrétiens", précise la même source. Des livres disponibles dans la bibliothèque du lieu de culte auraient également soutenu cette idéologie.

Le texte note une "radicalisation des fidèles" et estime que l'équipe dirigeant la mosquée "se signale par son repli identitaire et ses activités de prosélytisme".

Dernières nouvelles