Le ministre Mounir Mahjoubi parle de son homosexualité

Le ministre Mounir Mahjoubi parle de son homosexualit

Le secrétaire d'Etat Mounir Mahjoubi évoque son homosexualité sur Twitter : "Si cela peut aider à lutter contre l'homophobie, je le fais"

Il ne s'agit pas d'un coming out à proprement parler, mais le secrétaire d'État chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi a souhaité faire passer un message avec des échos de témoignage.

Le secrétaire d'Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi s'est exprimé dans un tweet sur son homosexualité espérant pouvoir "aider à lutter contre l'homophobie". "Pire, elle hante les esprits des homosexuels, et nous oblige parfois, souvent, à nous adapter et mentir pour éviter la haine, pour vivre", écrit-il ainsi. "(.) Je le vis assez sereinement, je n'en ai jamais fait un sujet, mais si cela peut aider à lutter contre l'homophobie, je le fais", a confié sur franceinfo le député En marche! dans le 19e arrondissement de Paris. Mais je ne pensais pas que cela intéresserait autant!

Le 13 juillet 2015, Mounir Mahjoubi publiait sur son compte Instagram une photo sur laquelle il apparaissait avec son compagnon, à l'occasion de son union civile. Jeudi marquant la journée internationale contre l'homophobie et la transphobie. "Et nous le condamnons comme tel" - qu'il considère être "une prise de position politique très forte sur la lutte contre l'homophobie".

Je pense qu'il est important d'offrir de la visibilité aux personnes homosexuelles, mais je pense également que chacun doit faire cette démarche lorsqu'il est prêt à la faire. Nous n'avons pas à imposer à la transparence à qui que ce soit. Têtu avait remarqué lors de sa nomination au sein du gouvernement que Mounir Mahjoubi avait "déjà emprunté les six bandes arc-en-ciel imaginé par Gilbert Baker pour colorer son profil Facebook".

Je leur ai parlé de celui que j'appelle mon mari [ils se sont pacsés en 2015], et qui est un homme formidable, dès la première fois où j'ai rencontré chacun d'entre eux. Plus sobrement, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation national, a estimé dans un tweet que l'homophobie était "un fléau", "le fruit de la bêtise, de l'intolérance et de la lâcheté". Il ajoute que l'engagement de tous les ministres "contre l'homophobie et leur soutien pour l'égalité est aujourd'hui total". C'était important, car nous faisons partie d'un nouveau mouvement, et il fallait définir de nouvelles manière d'être ensemble.

Dernières nouvelles