L'Egypte ouvre sa frontière exceptionnellement un mois pour le Ramadan — Ghaza

Egypte: Al Sissi gracie des centaines de prisonniers en signe d'apaisement

Le président de l'égypte annonce de passage de Rafah ouvert pour le Ramadan

Al-Sissi a pris cette décision "afin d'alléger les charges pesant sur nos frères de la bande de Gaza ", explique-t-il, alors que de nouveaux heurts sont à craindre entre Palestiniens et Israéliens ce vendredi, quatre jours après la mort de 59 Gazaouis, abattus par l'armée israélienne alors qu'ils manifestaient le long de la barrière de sécurité qui sépare le territoire palestinien d'Israël.

Rappelons que durant la journée du lundi, marquant l'inauguration de l'ambassade des Etats-Unis à al Qods occupée, cinquante-deux manifestants palestiniens, dont six mineurs, ont été tués par les forces israéliennes à la frontière entre la bande de Gaza et Israël.

Le terminal de Rafah, frontalier de l'Egypte, est la seule ouverture de la bande de Gaza sur le monde qui ne soit pas contrôlée par Israël, qui impose un sévère blocus à l'enclave palestinienne depuis plus de dix ans. L'ouverture de la frontière a été annoncée quelques heures avant une réunion prévue à Istanbul des dirigeants du monde musulman pour faire condamner l'Etat hébreu après la bain de sang du lundi dans la bande de Gaza. La dernière fois que le passage de Rafah avait été ouvert pour une période relativement longue, c'était en 2013 pour trois semaines. Un immense rassemblement populaire de soutien aux Palestiniens est également prévu dans l'après-midi à Istanbul.

Mercredi, Abdel Fattah al-Sissi avait assuré être "en contact " avec Israéliens et Palestiniens pour que cesse "l'effusion de sang ". L'Egypte est, avec la Jordanie, le seul pays arabe à avoir conclu un traité de paix avec Israël.

La ville du Caire a également reçu, jeudi en session extraordinaire à la demande de Riyad, les chefs de la diplomatie des pays arabes qui ont réclamé une enquête internationale sur les "crimes " israéliens.

Dernières nouvelles