Mueller a reconnu ne pas pouvoir poursuivre Trump (avocat) — Enquête russe

Donald Trump dans le Bureau ovale le 16 mai 2018

Donald Trump dans le Bureau ovale le 16 mai 2018

L'équipe du procureur spécial Robert Mueller a indiqué à la Maison Blanche ne pas pouvoir poursuivre Donald Trump, quelles que soient les preuves qu'elle pourrait amasser contre lui dans l'enquête russe, a indiqué mercredi l'avocat du président, Rudy Giuliani.

Un document légal empêcherait d'inculper un président en exercice selon les dires de l'avocat.

"En tout cas, ils nous l'ont reconnu après quelques batailles". Le porte-parole du procureur spécial a refusé de commenter ses propos.

Giuliani soutient que la seule finalité du travail de Robert Mueller est l'émission d'un rapport pour le ministère de la Justice.

Mais ce rapport, et les preuves dont il fait état, pourrait servir de base pour une éventuelle destitution par le Congrès. Il tente aussi de vérifier si le président a illégalement tenté de faire obstruction à l'enquête. Tous collaborent avec la justice, sauf Robert Manafort, l'ancien directeur de campagne de M. Trump, notamment poursuivi pour complot contre les Etats-Unis, blanchiment d'argent et fausses déclarations notamment.

La Russie nie catégoriquement toute collusion, mais les services de renseignement américains estiment que M. Poutine en personne a décidé de la campagne de cyberpropagande. Il a qualifié l'enquête de Robert Mueller de chasse aux sorcières.

Dernières nouvelles