Bérénice Bejo: "L'égalité, désolée, on n'y est pas du tout"

L'Extraordinaire voyage du Fakir: le film qui va vous mettre de bonne humeur

L'Extraordinaire voyage du Fakir: le film qui va vous mettre de bonne humeur

En France, la comédie " L'Extraordinaire Voyage du Fakir " sortira au cinéma le 30 mai 2018. Il décide de se rendre à Paris pour tenter de retrouver son père. Il s'endort dans une armoire livrée en Angleterre, dans un camion plein de clandestins. De là, commence sa folle odyssée, de Barcelone à Rome, en passant par la Libye post-Khadafi.

Si on ne peut qu'être d'accord avec tant d'altruisme et de sagesse, si le personnage d'Aja (incarné par la star indienne Dhanush, très convaincant) porte en lui une énergie sincère et parfois inspirante, si la scène de danse avec Bérénice Bejo donne envie de se trémousser dans la salle de cinéma, cela ne suffit pas. "Embarqué avec eux, il va comprendre leur souffrance, découvrir des cultures différentes et trouver son propre chemin", ajoute-t-elle.

"Ce n'est pas un film politique, qui vous dit quoi penser de l'immigration". Ce fakir un peu escroc débarquait à Roissy avec l'ambition d'acquérir dans un magasin suédois un lit à clous (à fixer soi-même), mais s'éprenait dans les rayons d'une Française, la belle Marie Rivière, et formait le projet de l'épouser dès que possible. A Paris, il se fait arnaquer par un chauffeur de taxi véreux joué par le Français Gérard Jugnot. Ensemble, ils exécutent un numéro de danse dans la pure tradition bollywoodienne.

Côté réalisation, Ken Scott s'est amusé à tourner d'une façon très singulière chaque pays traversé: "En Inde, je me suis concentré sur les couleurs, en Italie j'ai voulu donner un côté très glamour à mes plans". Pour le réalisateur, " il fallait que le visuel soit imprégné des différentes cultures ".

"Lors de mon premier rendez-vous avec la costumière, j'ai halluciné", explique Bérénice Bejo, habillée dans le film comme une diva italienne des années 60.

Dernières nouvelles